FAQ FR

FAQ FR

FAQ

Le polypropylène atactique (APP) et le caoutchouc styrène-butadiène-styrène (SBS) sont deux types de polymères utilisés pour modifier les toitures bitumeuses dans le but de prolonger la durée de vie des membranes.

  • L’APP permet de renforcer la résistance des rouleaux aux UV et à la chaleur.
  • Le SBS assure une flexibilité en cas de températures basses.

En raison de leurs différences intrinsèques, les deux types de modificateurs ne peuvent pas être combinés dans une seule membrane de toiture en toute sécurité.

Le choix d’un des deux types est déterminé par la zone climatique dans laquelle le projet se situe, par les préférences nationales, l’habitude de placement du couvreur ou même les conditions météorologiques au moment du placement.

Puisqu’IKO nv vend ses produits dans le monde entier, sous toutes les latitudes, elle possède les deux types dans sa gamme de produits et elle est donc spécialisée dans les deux techniques.

L’isolation PIR (polyisocyanurate) est une version améliorée de l’isolation PUR (polyuréthane). Grâce à une autre proportion des matières premières, PIR obtient des valeurs d’isolation nettement supérieures, un meilleur classement au feu et une meilleure résistance à la compression que la variante PUR.

Une sous-couche de répartition de pression de vapeur vise à répartir l’éventuelle apparition de tension de vapeur entre le support (isolation ou revêtement de toiture existant) et la première couche et à éviter ainsi le bullage.

Une sous-couche de répartition de pression de vapeur est nécessaire lorsque l’on soude sur l’isolation PIR ou en cas de rénovation.

IKO a développé son propre système intégré de répartition de pression de vapeur. La technologie “Quadra” avec structure en losanges sous les membranes permet une proportion idéale entre la résistance au vent et la détente de pression de vapeur. Les rouleaux de toiture IKO avec la structure « Quadra » sont parfaits en cas de rénovations et garantissent une mise en œuvre rapide.

Si le revêtement de toiture et l’isolation sont produits par un même fabricant, les produits sont parfaitement compatibles pour obtenir un système global destiné à la toiture plate. Ils sont créés spécifiquement pour être installés “ensemble”. Pendant des années, nous avons accumulés les connaissances et les expériences et elles sont ici réunies pour générer la meilleure compatibilité possible.

1 pack – 1 producteur – 1 responsabilité!

La garantie certifiée IKO ne peut être délivrée que par un couvreur certifié IKO. Ces couvreurs agréés par IKO ont non seulement beaucoup d’expérience dans le placement des systèmes IKO mais ils suivent en outre des formations annuelles sur les derniers avancements de la technique. Par ailleurs, il s’agit souvent d’entreprises familiales, saines financièrement et dotées d’une longue expérience avérée dans leur domaine.

Traditionnellement, les membranes de toiture bitumeuses sont soudées à la flamme les unes aux autres ou au support. On ramollit le coating bitumeux en le réchauffant puis on le laisse refroidir et épaissir pour obtenir une adhérence très solide et étanche.
A condition que le couvreur tienne compte de quelques mesures de précaution simples et évidentes, c’est une méthode de placement sûre. Le soudage à la flamme de membranes de toiture bitumeuses est une technique qui a fait ses preuves depuis déjà longtemps et qui offre également la plus grande sécurité.

A présent, si vous le souhaitez, vous pouvez limiter en grande partie l’utilisation de la flamme nue, en appliquant les systèmes de toiture IKO, en effet…

  • Les écrans pare-vapeur IKO shield peuvent aussi être placés de manière autoadhésive
  • L’isolation IKO enertherm est collée avec de la colle PU
  • Les sous-couches IKO base peuvent de nouveau être installées de manière autoadhésive mais pour une sécurité optimale, les recouvrements doivent être soudés à la flamme molle.
  • La couche supérieure est soudée de façon traditionnelle

Au besoin, les membranes de toiture bitumeuses IKO peuvent être également placées tout à fait sans utilisation de flamme par fixation à ladite colle à froid ou mécaniquement. Ces méthodes de placement sont principalement employées dans des environnements à risque tels que des travaux d’étanchéité sur des centrales au gaz ou des raffineries pétrolières. Tant pour la fixation mécanique que pour le collage à froid, IKO a conçu des produits très spécifiques. Les recouvrements des rouleaux de toiture sont soudés ensemble lors d’un placement sans utilisation de flamme à l’air chaud au lieu de la flamme molle.

Certains donneurs d’ordre industriels recherchent des solutions pour baisser la valeur calorique du pack toiture. Ici aussi, IKO a la solution. En combinant des écrans pare-vapeur à faible charge d’incendie (DIN 18234) avec des systèmes de toiture monocouches fixés mécaniquement tels que par exemple, IKO powerflex Mono, vous pouvez réduire nettement la valeur calorique.

Non seulement le placement doit être à l’épreuve du feu mais les produits aussi. En ce domaine également, les systèmes IKO offrent une sécurité optimale.

  • Causes d’incendie externes (ce qu’on appelle le feu volant):

Pour les causes d’incendie externes, c’est principalement la résistance au feu volant des couches supérieures qui jouera un rôle. Les couches supérieures IKO répondent toujours aux normes de sécurité nationales minimales contre l’incendie.

Depuis 1997, IKO applique la technologie graphite pour obtenir de meilleurs résultats de réaction au feu et pouvoir satisfaire à des exigences plus élevées (tests avec le vent et chaleur supplémentaire) sans libérer des matières toxiques en cas d’incendie, comme c’est le cas avec des retardateurs de flammes (halogènes).

Les couches supérieures IKO carrara, IKO carbon et IKO pantera satisfont toutes aux tests plus sévères Broof T2 et T3 et T4 et sont par conséquent applicables dans le monde entier.

  • Causes d’incendie internes:

Dans le cas d’incendies où la cause se situe dans le bâtiment, c’est principalement le support de toiture (béton, acier, …) qui jouera un rôle dans la résistance au feu. Dans des tests “end-use”, l’isolation IKO enertherm obtient un classement au feu classe B-s2, d0. Le panneau a un développement de fumée très faible, il ne fond pas et ne goutte pas. Les propriétés ignifuges sont propres à la structure chimique du panneau d’isolation IKO. En outre, le panneau est très léger et il sollicitera moins les structures sous-jacentes lorsqu’elles se déforment à cause de la chaleur.




Ce site internet utilise des cookies.

Certains cookies sont nécessaire au bon fonctionnement du site internet et d’autres cookies sont utilisés pour analyse. Ceux-ci peuvent être refusés si vous le souhaitez.
Lisez plus.